Problèmes posés par la vacance au poste d'Inspecteur Général

Contexte

L’Inspecteur Général est la troisième autorité ministérielle au Cameroun après le Ministre et le Secrétaire Général. Il est chargé du suivi du fonctionnement interne des services administratifs et techniques de chaque ministère. Au MINFOF, l’Inspecteur Général doit, entre autres, s'occuper du contrôle interne et de l'évaluation du fonctionnement des services centraux et déconcentrés, ainsi que du suivi du respect des procédures de contrôle par la Brigade Nationale de Contrôle, les Brigades Provinciales de Contrôle et les Chefs des Postes Forestiers. Il est également responsable de la mise en œuvre de la stratégie de lutte contre la corruption au sein du MINFOF. Sa mission a été renforcée par un rôle de présidence du Comité de Lecture des rapports de mission de l’Observateur Indépendant et de la Brigade Nationale de Contrôle.

 

Situation observée et perspectives

L'Inspection Générale joue un rôle indispensable au sein de chaque ministère. Au MINFOF, depuis le décès de son titulaire en décembre 2005, ce poste est vacant. L'intérim est actuellement assuré par l'Inspecteur N°1. L’absence d'un Inspecteur Général dans le suivi des recommandations issues des investigations de l'Observateur Indépendant et des agents de contrôle du MINFOF, a un impact de plus en plus négatif sur toute la chaîne de contrôle forestier.  Par exemple, plus de 30 rapports de mission de l’Observateur Indépendant souffrent actuellement d'un retard de publication. Le manque d'action concernant la lutte contre la corruption au sein du MINFOF pourrait aussi être lié à la vacance de ce poste clef dans le suivi administratif.

 

Conclusions

- Le retard dans la nomination d'un Inspecteur Général semble avoir un impact négatif sur la qualité du contrôle et le suivi des constats de mission de contrôle forestier

- La vacance du poste d’Inspecteur Général est également un obstacle à la réalisation de certains objectifs du projet Observateur Indépendant

 

Recommandation

Nomination d'un nouvel Inspecteur Général au MINFOF